« Le Monde »…de Pierre Vassiliu

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Jean Etienne Borie dit :

    J’ai rencontré Pierre à Chanteix en Corrèze, pour le festival de la pomme de terre et nous avons passé des moments inoubliables.
    Après le concert nous nous sommes trouvés dans la cantine et là comme par magie tout à basculer.
    Des rires, sourires à n’en plus finir…
    Des souvenirs qui ne pourront jamais mourir
    Des belles filles, l’Afrique, la vie, les gens,
    Que de belles choses en si peu de temps
    Pierrot tu fais partie de nos soirées
    La simple évocation de ce soir là,
    Provoque la joie en mille éclats
    Nous étions merveilleusement bien dans ton amitié
    Salut l’Ami même si ce ne fût que vagabond
    Tu nous laisses des cadeaux éternels
    Ta voix, tes rythmes, tes ritournelles
    On les garde, c’est si bon !

  2. Jean Etienne Borie dit :

    Merci de corriger ma faute d’orthographe « a basculé »