Catégorie : Texte

ENCORE VASSILIU DANS LIBE

Pierre Vassiliu, Epicure de rappel Trois ans et demi après la mort du chanteur hédoniste aux allures de clown nonchalant, la compilation «Face B, 1965-1981» permet de redécouvrir une douzaine de ses titres, marqueurs d’une époque où régnaient convivialité et liberté sexuelle. «Faites-vous la belle vie dont vous avez envie.» Il paraît que c’était la devise de Pierre Vassiliu (mort en août 2014), d’après son autobiographie publiée à la fin des années 80, intitulée la Vie à rien faire. Oh, rien… Quelque chose, tout de même, et avec passion : de la musique. Une compilation de douze chansons, Face B, 1965-1981, vient de paraître sur le label Born Bad Records et donne à cette activité oiseuse la teneur d’une riche et belle œuvre cachée. Rassemblée et présentée avec une tendresse communicative par Guido Cesarsky, Face B offre une édition vinyle remastérisée à des joyaux d’une autre histoire de la chanson...

« LIBE » 17 AOÛT 2014…

Pierre Vassiliu, il a eu une drôle de vie, ce type-là (papier de Libé 17 août 2014) Le chanteur populaire à la célèbre moustache, connu grâce à son tube «Qui c’est celui-là ?», est mort dimanche à 76 ans. Qui c’était celui-là ? Pierre Vassiliu, mort dimanche à Sète à 76 ans, était l’auteur interprète de «Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a ? Qui c’est celui-là ? Il a une drôle de tête, ce type-là…» En 1973, numéro 1 au hit-parade, il vendit 300 000 exemplaires de cette reprise de Partido Alto du Brésilien Chico Buarque. Le succès de la chanson tenait aussi à l’harmonie entre ce qui était chanté et l’apparence du chanteur, avec son allure impeccable de bizarre Astérix de banlieue. Rétrospectivement, Pierre Vassiliu est associé uniquement à ce tube mais, d’une part, il en a fait au moins un autre et, d’autre part, il n’a pas fait...

BATTRE L’ACTU TANT QU’ELLE EST CHAUDE…

Souvenir d’une rencontre entre Pierre Vassiliu et Arnaud Fleurent Didier Plutôt que de nous lancer dans une biographie nécrologique pour rendre hommage à Pierre Vassiliu, décédé ce week end, nous préférons mettre en ligne l’article que le magazine Serge avait publié en avril 2011 : un reportage rare et touchant, écrit par Guido Minisky racontant une rencontre entre Pierre Vassiliu et Arnaud Fleurent-Didier. Dans quelques minutes, un homme de 74 ans, qui a tout connu de ce que peut offrir le showbiz, va monter sur scène pour chanter une chanson aux côtés d’un homme de 36 ans, qui débute dans le métier. Le plus jeune est la tête d’affiche, le plus vieux est son chanteur préféré. La grande histoire Pierre Vassiliu est une vedette. Un nom connu de tous, sans que l’on sache bien pourquoi. Ce qu’il n’a jamais eu, c’est une reconnaissance à la hauteur de son talent d’auteur....

VASSILIU DANS L’ACTU

VASSILIU PRIME On y est, l’heureux élu pour la 100ème référence du label parisien (domicilié à Romainville -9-3- ) Born Bad, qui a reçu en 2017 le « Prix du petit label » indépendant, est le défunt moustachu Pierre Vassiliu. Très bonne idée de la part du boss JB de célébrer la 100ème avec ce chanteur de « variété » qui a mené une carrière complètement atypique. Cet auteur compositeur et interprète commence sa carrière dans les années 50, mais son premier grand succès public ne date que de 1973 avec Qui c’est celui-là ?. Le texte est de Pierre Vassiliu et la musique est l’adaptation de Partido Alto, un tube brésilien de Chico Buarque. Son texte n’a rien à voir avec le texte brésilien, ce qui lui a causé quelque souci avec les fans brésiliens de Chico Buarque. Mais ceci est une autre histoire. Comme nous l’indique le titre,...

« FACE B » INTERESSANTE

PIERRE VASSILIU – FACE B – 1965/1981 «Qui c’est celui-là?» Beaucoup de Français se sont posés la question au moment où la chanson du même titre commençait à péter le score aux charts de 1975. Quelques autres avaient déjà des éléments de réponse: c’est celui qui chantait ‘Amour amitié’! C’est celui qui chantait ‘La femme du sergent’! C’est celui qui chantait ‘Armand’ au Petit Conservatoire de Mireille! Pour tous ces Français, Vassiliu a toujours été réduit. Ils sont peu nombreux, les vrais fans, à avoir fait le tour et pris la dimension du mec.Le mot est affreux, mais Vassiliu, c’était un poète. Le mot est pire, c’était un baladin. Il se baladait partout dans le monde et ramenait des mots, des sons, des instruments, des sentiments. Chez lui la rime n’était peut-être pas très riche, l’instrumentation pas trop luxuriante, la production assez arrangeante, le timbre assez peu exigeant, mais vous...

Léna…

– Hey, quoi de neuf docteur ?– Mais rien de bien neuf, Bunny– Tout est neuf, docteur ! Les forêts, les rivières, les pianos, les toutous-lune, les notes, même les mots !– Ah bon, vraiment ?– Tenez, prenez des mots. Mettez-les les uns derrière les autres, ça vous fait une phrase !– N’importe quoi, mais je le sais bien !– Oui, c’est ça, n’importe quoi. N’importe quel mot, tant qu’ c’est rigolo– Ah bon, montre un peu, voir– Voyons, heu, clarinette, pistache, la moustache, crocodile, c’est facile ! Rigolo, non ?– Ah bon, vraiment, crocodile, ça rime avec facile, bon d’accord mais c’est pas drôle– Nan, mais vous n’y êtes pas docteur, c’est la moustache qui est drôle. La mousse tache. La mousse fait des taches. Hum bon. Vous voulez qu’on essaie autre chose ?– Non non non, ça va. J’ai compris comme ça– La mousse fait des taches sur...

Merci pour… le cadeau!

Joli cadeau pour les gens qui ont un goût exquis et aiment donc Pedro! Pour tous ceux qui n’ont pu se procurer la publication du Francofan N°52 (http://www.francofans.fr) Sam nous l’offre!Nous avons eu sa permission de reproduction de la double page consacrée à Pierre VassiliuMerci à Sam Olivier, Céline Pibre pour les illustration, Léna Vassiliu pour la photo de son Papa.